https://www.qwant.com https://duckduckgo.com/
 

Partage de savoirs dans le jardin de Christian

img_1107-e1622825174622.webp

Christian propose de partager son savoir-faire à partir de son jardin ; depuis la graine jusqu’aux fruits, des déchets organiques jusqu’au terreau….

Il a organisé pendant deux semaines des ateliers de compost et de terreau dans son potager afin de sensibiliser les personnes au recyclage des déchets organiques.

20-25 participants

Qu’est-ce qui t’a donné envie de partager ton savoir-faire sur le jardin et plus particulièrement sur la fabrication du terreau organique à partir de nos déchets ménagers?

 

Membre d’une association en lien avec l’environnement, plus précisément vers la collecte et le traitement des ordures ménagères sur le territoire Sud Sarthe comptant 32 communes, 35 356 habitants. J’ai un regard particulier sur l’action et initiatives du Syndicat Mixte du Val de Loir concernant la réduction et le recyclage des déchets en général. Établissement public chargé d’organiser la collecte et le traitement de nos ordures ménagères (OM). Lors de réunions dans le cadre du Comité Consultatif du Service Public comprenant des élus et membres d’associations en lien avec l’environnement au sein du Syndicat, j’ai fait un constat qui m’a interpellé.

 

Le dépôt de déchets verts en déchetterie représente environ 4500 tonnes par an pour les 32 communes concernées. Le stockage, traitement, valorisation et élimination de ces déchets ont un coût important pour la collectivité.

 

Pratiquant le recyclage, la valorisation de tous mes déchets organiques depuis déjà plusieurs années avec un résultat en parfaite adéquation sur ma philosophie d’un jardin potager sans produit chimique, sans terreau du commerce. La question a été simple pour moi.

Ce qui se fait chez moi peut se faire dans tous les foyers, toutes les collectivités, établissements publics…

Comment as-tu partagé ta philosophie du jardin et ton constat sur l’apport de déchets verts en déchetterie avec les autres citoyens ?

 

​Cette idée s’est concrétisée en avril 2021 en organisant un atelier compost, terreau, graines, semis dans mon jardin. L’information est parue par l’intermédiaire du blog : Le Petit Castéropode en lien avec le Maine Libre.

 

Une visite technique et ludique avec des explications détaillées mais simples étaient proposées à travers un cheminement entre les différentes matières organiques du foyer qui permettent de fabriquer un compost pour ensuite en tirer de l’engrais naturel, du terreau, un couvre sol.

 

Sur deux semaines de stage, j’ai eu le plaisir de rencontrer environ 25 personnes de milieu et d’âges très différents, ce qui m’a d’ailleurs agréablement surpris, je ne pensais pas que des personnes assez âgées pouvaient apprendre à faire du compost et terreau.

Inversement, j’ai rencontré des parents d’élèves de l’école maternelle du Grand Douais (Chateau-du-Loir) très impliqués dans le domaine de l’éducation des enfants de maternelle à la l’apprentissage du jardin. Cette rencontre s’est poursuivie plus tard par une demande de l’école qui souhaitait cultiver et cuisiner un plant de chaque légume du jardin, chose faite par le don de deux cageots de plants fin avril.

 

Cette initiative m’a conforté dans l’idée qu’il faut mener des actions de sensibilisation auprès de toutes les écoles du territoire. Ainsi les enfants sauront dès le plus jeune âge que la tomate ne pousse pas dans l’hyper marché. Courant mai des personnes rencontrées lors de l’atelier sont venues chercher des plants.

Connais-tu d’autres acteurs atour de toi qui proposent des initiatives citoyennes ?

Sur Luceau j’ai rencontré un habitant récoltant des graines de tomates pour les distribuer dans toutes les écoles de France qui lui demandent à travers les réseaux sociaux. Son initiative a eu un engouement du Nord au Sud de la France.

Au chapitre des initiatives originales, un habitant de Beaumont Pied de Bœuf avec la collaboration du café associatif de Jupilles le Brass’vie a mis en place le système Coup d’pouce. Facilité l’auto-stop en installant des panneaux de bois à la sortie des communes vers des directions inscrites sur ces panneaux.

Les initiatives citoyennes sont un formidable moyen de créer du lien, de transmettre des savoirs dans un esprit désintéressé et chaleureux. J’invite donc les personnes porteuses de ces valeurs à se rencontrer pour aller plus loin dans l’idée que le bien être humain peut être simple et enrichissant.

Comment fabriquer son terreau en quelques mots :

Ces matières se composent de bois sec broyé, feuilles mortes, tonte de pelouses, fanes du jardin d’automne, paille de couverture du sol l’été, fumier de poules et tous les déchets organiques de cuisine.

La décomposition de ces matières se fait sur un an à l’air libre en l’arrosant et le retournant de temps en temps. Le terreau se fabrique à partir de ce compost décomposé en y ajoutant des minéraux que l’on trouve dans la terre du jardin, du marc de café bio, des cendres de bois naturel.

 

Le terreau permet ensuite de faire ses propres semis sans passer par le commerce.

La grainothèque a permis d’échanger quelques variétés de tomates anciennes, salades, poireaux, basilic etc.

Dernier conseil, la fabrication du compost et terreau demande patience et un peu d’organisation.